APPROCHE DU COLEACP

10 PRINCIPES D’INTERVENTION

Appropriation locale

Pas de substitution aux acteurs locaux

Investissement dans l’expertise et les ressources humaines locales

Mise en commun des problèmes et solutions / Economies d’échelle

Intervention basée sur la demande / Partage des coûts

Approche participative

Coopération Sud-Sud

L’export comme facteur de modernisation

Relation structurée entre les opérateurs locaux de la chaîne de valeur

Accent transversal sur les jeunes et l’égalité des genres

Une approche durable basée sur 3 piliers : charte, formation et auto-évaluation

Ceci offre un cadre simple pour l’amélioration continue, en se concentrant sur l’analyse de cas afin que l’adoption de bonnes pratiques facilite non seulement l’accès au marché, mais aide réellement les fournisseurs à gérer des entreprises plus efficaces, plus rentables et plus résilientes. Ce cadre se compose de trois éléments centraux :

APPROCHE DU COLEACP AU CAMEROUN

STRATÉGIE D’APPUI

Sur base de l’état des lieux des filières horticoles camerounaises réalisé en 2011 et de l’atelier participatif organisé par le COLEACP et le CAON-FED en mai 2017 à Douala, les axes prioritaires d’intervention du COLEACP au Cameroun, via ses programmes FFM et FFM-SPS sont :

  • La structuration des filières et plus particulièrement le renforcement des capacités des interprofessions dans leur rôle de représentativité de la filière, de plaidoyer, de communication et de services aux membres.
  • Les problématiques sanitaire et phytosanitaire avec en priorité la gestion de la mouche des fruits sur la mangue. Les appuis ciblent d’une part l’autorité compétente et d’autre part les acteurs privés de la filière (entreprises de production/exportation, organisations professionnelles, consultants, …)
  • L’information et la formation sur la nouvelle réglementation EU en matière de santé des plantes.
  • Le renforcement des compétences des acteurs des filières horticoles :
    • Cibles : entreprises de production, organisations professionnelles/interprofessions, consultants nationaux, structures d’encadrement, services publics
    • Thèmes : normes et réglementations, gestion de la qualité, bonnes pratiques agricoles, production durable avec un focus sur la gestion et la fertilisation des sols, accès aux financements, accès aux marchés
    • Modalités : formations sur site, formations collectives, formations de formateurs, coaching. L’accent sera mis sur les formations pratiques.
+

PARTENARIATS

Les partenaires privilégiés identifiés actuellement sont :

  • Le CAON-FED avec lequel des échanges réguliers sont maintenus sur les projets en cours et à venir ;
  • Le projet proCISA (Centres d’Innovations Vertes pour le Secteur Agro-alimentaire) de la GIZ qui appuie également la filière mangue ;
  • Le PDCVA (Projet de Développement des Chaines de Valeurs Agricoles) financé par la BAD;
  • Le projet PAMPIG 2 de l’AFD et le projet AGROPOLE qui travaillent tous les 2 au renforcement des capacités de la filière poivre de Penja.
Translate »